FAQ

blue-line

Quels sont mes avantages si je prends un contrat d’entretien ?

Si vous souscrivez un contrat, l’entretien de votre adoucisseur vous coûtera, en moyenne, 50 euros de moins que si vous ne disposiez pas de contrat.
Autre avantage, si une intervention doit être effectuée sur votre appareil entre deux entretiens, vous ne payerez ni le déplacement, ni la main d’œuvre. Seuls les éventuels changements de pièce (hors garantie) seront à vos frais.
Le contrat d’entretien est annuel. Vous avez le loisir d’y mettre fin dès que vous le souhaitez.
(Voir conditions générales de ventes)

J’ai souscrit un contrat. Dois–je prendre contact avec vous si je souhaite que l’on effectue l’entretien de mon adoucisseur ?

Si vous disposez d’un exemplaire de contrat et que vous nous avez fait parvenir le double dûment signé et complété, c’est  normalement notre société qui prendra contact avec vous afin de fixer une date pour l’entretien de votre appareil.  Mais il est de votre responsabilité de vous assurer de l’entretien annuel de votre appareil.

L’heure de mon adoucisseur est incorrecte. Comment puis-je la régler ? (dans le cas d’un adoucisseur Vi)

 

  • Pousser sur > votre écran indique 00/chiffre (ex : [00:06] = 6 heures)
  • Pousser sur pour modifier jusqu’à l’heure voulue
  • Confirmer en poussant sur > votre écran indique 01/chiffre (ex :[01:14] = 14 minutes)
  • Pousser sur pour modifier jusqu’aux minutes voulues
  • Confirmer en poussant sur
  • Sortir du programme en poussant sur

 

L’eau adoucie n’est pas potable

FAUX

L’adoucissement sur résines échangeuses d’ions fait partie des procédés reconnus par le Ministère de la Santé Publique pour le traitement des eaux destinées à la consommation humaine.

Ainsi, dans certaines agglomérations, l’eau très dure subit un adoucissement partiel sur résines avant d’être distribuée dans le réseau. Par échange ionique, la composition de l’eau est modifiée. Elle troque son calcium et son magnésium contre du sodium.

La réglementation à ce jour, pour la valeur indicatrice / paramètre(1) de référence pour le sodium est de 200 milligrammes par litre(2). En prenant l’exemple d’une eau dure dont le TH initial est de 30°f(3), ce qui est une dureté couramment rencontrée, l’adoucissement à 6°f n’ajoute que 110 mg/l de sodium par litre d’eau.

L’alimentation normale d’un adulte lui apporte 6.000 milligrammes de sel par jour, (ce qui est égal à + 3.500 milligrammes de sodium). Un régime “sans sel”, entre 1.000 et 2.000 milligrammes.

A la lumière de cet exemple, comme en règle générale, on voit que l’apport en sodium des aliments est d’environ 98% contre 2% d’apport résiduel dû à l’adoucissement(4)

. A titre anecdotique, notons que l’eau de Badoit contient 150 mg de sodium par litre et que celle de Vichy Saint-Yorre affiche un taux record de 1.700 mg par litre, ce qui ne remet pas en cause leurs effets bénéfiques sur la santé.

(1) Une “valeur indicatrice de paramètre” signifie que ce paramètre n’est pas déterminant pour la potabilité de l’eau.
(2) Suivant la Directive Européenne sur l’eau potable (98/83 EG) actuellement en vigueur.
(3) °f ou degré français. Un degré = 10 mg de carbonate de calcium par litre d’eau.
(4)  “Human intake of minerals from drinking water in the European Communities” Hardness of drinking water and public health, pages 173 – 211.

L’eau adoucie est salée

FAUX.

Dans le chlorure de sodium, utilisé notamment pour la cuisine, communément appelé “sel de cuisine”, le goût salé provient de l’association du sodium et des chlorures. Or, dans une eau adoucie, c’est la teneur en sodium qui augmente, alors que le taux de chlorure demeure inchangé. Si le goût du sodium était perceptible, on pourrait dire tout au plus que l’eau est sodée(1).

Autre reproche fait quelquefois au sel de régénération: il polluerait. La vérité est que pour un TH ramené de 30°f à 6°f, moins de 40 grammes de sel sont rejetés à l’égout lors de la régénération, une à deux fois par semaine, pour une consommation de 100 litres d’eau par jour et par personne(2). C’est infime. Les sels régénérants utilisés dans les adoucisseurs sont des produits de qualité alimentaire, d’une grande pureté (plus de 99,5% de chlorure de sodium).

En outre, ils sont contrôlés et certifiés par les organismes autorisés. D’autre part, n’oubliez pas que l’adoucissement permet d’économiser des quantités considérables de détergent et de savon. Ces économies, par rapport au rejet de sels régénérants, pèsent lourd dans la balance pour la sauvegarde de l’environnement.

De ce fait, l’adoucisseur est, indubitablement un produit bénéfique pour l’environnement.

(1) “The impact of inorganic chemicals on water quality and health” (supplément 1st Ann Ist. Super. Sanita – 1993), pages 336-340.
(2) Consommation moyenne.

L’adoucisseur favorise la prolifération bactérienne

FAUX

Seule la stagnation de l’eau favorise la prolifération bactérienne. C’est une loi de la vie. Laissez un peu séjourner de l’eau minérale dans une bouteille ouverte, cela devient très vite un bouillon de culture(1). Personne n’y a jamais vu d’inconvénient. Dans un adoucisseur d’eau, l’eau circule quotidiennement, dès lors, la stagnation de l’eau ne se produit que rarement. En cas de non utilisation prolongée de l’adoucisseur, (durant les vacances par exemple), il est recommandé au retour, et avant tout soutirage d’eau, de régénérer l’appareil. Simultanément, vous rincerez l’ensemble de votre réseau interne de canalisations en ouvrant tous les robinets en aval de l’adoucisseur.

Le corps humain est, heureusement, peuplé de millions de bactéries de toutes sortes. Elles nous font vivre. Dans l’eau potable, très peu d’entre elles sont nocives et les mécanismes immunitaires de notre corps sont là pour les neutraliser. Les experts européens estiment ainsi que la prolifération des bactéries dans les appareils de traitement complémentaire de l’eau ne représente pas un risque pour la santé humaine(2)(3)(4).

Par ailleurs, l’adoucissement de l’eau constitue un traitement préventif car, en évitant l’entartrage des canalisations et des ballons d’eau chaude, il protège contre certaines bactéries redoutables telles que la légionella qui trouve dans le tartre un refuge idéal.

(1) “Etude par épifluorescence de l’évolution de la microflore totale dans une eau minérale embouteillée”, (Water Res, 1987), pages 469-474.
(2) Communiqué de Aqua Europa (février 2000) signé par le Docteur J.-M. Delattre de l’Institut Pasteur de Lille, le Docteur C. Fricker de la Thames Water Laboratories de Reading) et le Professeur R. W. Schubert de l’Institut d’hygiène de Francfort.
(3) Symposium “HPC in Drinking Water” de Genève en avril 2002. Organisé sous Le contrôle de la “National Sanitation Foundation” (Organisation Mondiale de la Santé)
(4) World Health Organisation “Report of an Expert Meeting” sur “HPC measurement in drinking water safety management” de l’OMS.

L’eau froide ne doit pas être adoucie

FAUX.

Rien n’empêche d’adoucir l’eau froide dans une maison individuelle. A partir du moment où cette eau est potable à l’entrée de l’adoucisseur, elle le demeure à la sortie. Ni moins, ni plus. Ce qui est évident, c’est que l’eau froide, bien qu’elle dépose moins de calcaire que l’eau chaude, gagne à être adoucie puisque la plupart des appareils domestiques où l’eau est chauffée, sont alimentés en eau froide. Les fabricants de lave-vaiselle le savent bien: ils intègrent tous et toujours un adoucisseur d’eau dans leurs appareils. Même pour les applications en eau froide il est opportun d’utiliser de l’eau adoucie. Si vous avez un animal domestique, regardez l’intérieur de son bol en inox, dont vous changez l’eau régulièrement; au bout de quelques mois le dépôt de calcaire y est clairement visible

L’eau adoucie est corrosive

FAUX

L’eau naturellement douce, que l’on trouve dans certaines régions granitiques, est de tendance agressive(1) et parfois corrosive(2). Mais il ne faut pas confondre eau douce et eau adoucie. Leurs compositions minérales sont différentes. L’eau naturellement douce, pauvre en calcaire, l’est également en minéraux dissous. Elle est donc susceptible d’attaquer les canalisations. Au contraire, l’eau adoucie est, à l’origine, une eau dure et donc fortement chargée en minéraux. L’adoucissement réduit le calcium et le magnésium et interdit ainsi la formation de calcaire, mais il ne modifie pas la quantité de minéraux dissous. Il ne peut donc pas être source de corrosion. L’eau adoucie procure ainsi les avantages de l’eau douce sans en présenter les inconvénients éventuels. En outre, si un faible TH résiduel paraît favorable aux canalisations, il est illusoire de penser que le calcaire représente une parade convaincante contre la corrosion. D’abord, parce que la couche de calcaire ne se dépose pas d’une façon uniforme dans le circuit d’eau; à certains endroits elle ne se formera pas, à d’autres elle le fera de façon excessive. De plus, il existe plusieurs sortes de corrosion … favorisées par les dépôts de calcaire. La corrosion peut très bien se développer, pour de toutes autres raisons, sous la couche 27 de tartre, alors même que l’on se croit à l’abri.

(1) Agressivité: propriété d’une eau de dissoudre le calcaire avec lequel elle entre en contact; c’est une simple réaction de dissolution, réglée par les lois des équilibres chimiques.
(2) Corrosivité: propriété d’une eau de mettre en solution les métaux; c’est une réaction d’oxydoréduction réglée par les potentiels Redox en présence. Les ions mis en jeu (sodium, calcium ou magnésium) ne sont pas impliqués dans cette réaction.

L’eau destinée à la consommation humaine ne doit pas être adoucie en dessous de 15°TH

FAUX

La Directive Européenne 98/83 EG de 1998, concernant l’eau destinée à la consommation humaine, ne mentionne aucune référence quant à la dureté, ni dans la teneur en calcium ou en magnésium. Cette Directive Européenne a uniquement mentionné, comme “paramètre indicatif” la teneur en sodium qui, après adoucissement remplace les ions de calcium et magnésium; ce qui veut dire que ce paramètre n’est plus en relation avec la potabilité de l’eau. Les sociétés distributrices d’eau mettent à la disposition des consommateurs, des eaux de dureté très différente selon leur origine géographique et géologique. Certaines sont très douces, d’autres sont très dures. Lors de implémentation nationale/régionale de cette Directive Européenne, les 3 gouvernements régionaux en Belgique (Région Flamande, Région Wallonne, Région de Bruxelles-Capitale) ont suivi la nouvelle directive, concernant l’eau destinée à la consommation humaine, sur ce point: ils ne font mention d’une dureté minimale de l’eau que dans une remarque sur un paramètre indicatif; celle-ci ne concerne que l’eau qui est distribuée au consommoteur par les sociétés distributrices d’eau, après leurs processus de traitement d’eau central, via le réseau public.

Le calcium de l’eau potable est indispensable à la santé

FAUX

C’est une évidence bien connue des médecins, des nutritionnistes et des mères de famille: un apport suffisant de calcium est indispensable à la santé humaine. Et pas seulement pour la femme allaitante et les enfants en période de croissance; il est nécessaire tout au long de notre vie et particulièrement pour compenser la décalcification progressive due au vieillissement. Mais les sels de calcium dissous dans l’eau de boisson ne sont que peu assimilés par l’organisme humain. Même chargée en calcaire, l’eau n’apporte qu’une faible partie du calcium nécessaire aux besoins de la personne. C’est principalement le lait avec ses produits dérivés (beurre, fromages, …), ainsi que de nombreux aliments tels que fruits et légumes secs, chocolat, poisson gras et fruits de mer, abats, pain complet, qui fournissent l’essentiel du calcium assimilable par le corps humain. Le rôle de l’eau dans l’apport en calcium est tout à fait marginal. C’est pourquoi on ne constate pas de carence calcique imputable à l’eau dans les régions où celle-ci est naturellement douce.

Message NACL apparaît sur mon programmateur

Dans ce cas,

Il faut remettre du sel dans le bac à sel et ensuite appuyer sur le triangle inversé pour enclencher une régénération totale et nettoyer les résines.

Alarme Call apparaît sur mon programmateur

Dans ce cas, il faut appuyer une première fois sur  II et ensuite appuyer à nouveau sur II en continu jusqu’à ce que l’écran affiche 00.00

 

 

Eau dure
  •  Avez-vous fait un test de dureté ?
  •  La vanne Bypass est-elle bien fermée ? (position en service sur les Vi BYPASS intégré)
  •  Y-a-t-il du sel dans le bac à sel ? (si pas, l’adoucisseur ne sait plus régénérer et donc ne sait plus adoucir l’eau car la résine est saturée en calcaire)
  •  Qu’indique le programmateur ?
    S’il indique l’heure, tout est normal, il fonctionne.
    S’il indique ..04 , ça veut dire qu’il est en mode vacances et donc forcément, ne donne pas de l’eau douce car il est à l’arrêt. Il faut alors le relancer en appuyant sur II
  • Concernant un client qui demande le passage d’un technicien pour mesurer la dureté de l’eau
    50€ si lors du passage du technicien il s’aperçoit que l’eau est douce (il faut compter un déplacement inutile)
Fuite

Déterminer l’origine de la fuite, où se situe-t-elle?

  • Base de l’appareil ? gaine inférieure n’est pas étanche (volontairement conçu ainsi)
  • Trop plein de sécurité ? Haut ? Bas ?
  • Flexibles de raccordement ?
  • Boite Entrée/Sortie ? (petite boite sur le côté où sont raccordés les flexibles)
  • Face avant à hauteur du panneau vert (programmateur)
  • Vis noires sur la face avant ?
  • Si fuite d’eau salée, en général, le client verra une coulée/trace blanche ou croûte blanche (sel séché, l’eau s’est évaporé) à l’endroit où cela fuit.
Coule à l’égout en continu (1h)
  • Par un trop plein de sécurité ?
  • Par le tuyau de régénération ?
Bac à sel déborde/débordement trop-plein supérieur

Peut-être dû à :

  • l’électrovanne qui est encrassée/brûlée et donc renvoie de l’eau en continu vers le bac à sel
  • Vanne de pilotage, défaut de la pièce
  • Injecteurs encrassés
  • Tuyau de la vanne de pilotage raccordé à l’égout qui est gelé
Eau jaune, brune, puante (+ mauvais goût de l’eau)
  • Adoucisseur a été débranché durant une période trop longue. Débranché électriquement et hydrauliquement (vannes E/S fermées). Risque de devoir remplacer le réservoir à résine mais laisser le technicien faire le diagnostic.
  • Demander si l’adoucisseur est neuf et vient tout juste d’être installé. Si oui, c’est tout simplement le goût du nouveau et ça va disparaître dans les prochains jours. Pour accélérer les choses, il peut faire couler un peu plus d’eau que d’habitude ou bien enclencher une ou deux régénérations immédiates (en appuyant sur le triangle renversé).
  • Rassurez le client, aucun danger pour la santé. L’adoucisseur est fabriqué avec des matières de qualité alimentaire selon les dispositions de la loi en vigueur.
  • Petit truc, remplir une cruche d’eau et la mettre 1 heure au frigo. Le gout et odeur aura disparu.
Grains blancs dans l’eau, comme du sable
  • Si ancienne construction et jamais eu d’adoucisseur d’eau avant, c’est le calcaire qui était installé dans les conduites qui se décroche petit à petit par l’action de l’eau douce. C’est tout à fait normal ! => le retirer des mousseurs des robinets en les dévissant et en nettoyant le filtre du robinet. Cela provoque aussi une perte de pression aux robinets s’ils ne sont pas nettoyés. Le calcaire peut avoir une couleur jaune ou blanchâtre et ressembler à du sable. Ne nécessite pas l’intervention du SAV.
Billes brunes dans l’eau
  • La résine (bille brune – jaune foncé) est maintenue dans le réservoir par des filtres, si les filtres sont fissurés, les billes de résine se baladent dans les conduites d’eau. Peut arriver en cas de surpression (pression d’eau supérieure à 6 bars). Si remplacement réservoir résine, compter 1h30.
Perte de pression

Plusieurs cas de figure possible :

  • Réducteur de pression est défectueux :
  • Mousseurs des robinets plein de calcaire => les dévisser et les nettoyer
  • S’il n’a plus d’eau du tout : les vannes E/S et Bypass sont fermées => vérifier les vannes !
  • Filtre de protection bouché, rempli de crasses. Entretien a été fait ou doit encore être fait
  • Cartouche du filtre saturée en crasses et ne laisse plus passer l’eau convenablement. Cartouche filtrante (filtre durlem) n’est pas la même chose que le petit filtre de protection de l’adoucisseur d’eau !! Voir filtres dans le catalogue Durlem.
  • Billes de résine se baladent dans les conduites suite à la rupture des réservoirs (voir point 7.)
  • Travaux dans la rue ? peut provoquer perte de pression
Eau blanche
  • Demander au client de remplir un verre d’eau et de regarder si au bout de quelques secondes, l’eau redevient translucide. Si oui, c’est simplement des bulles d’air dans l’eau. Ce n’est pas du calcaire comme le pensent les clients. Cela peut arriver et n’a pas vraiment de lien direct avec l’adoucisseur d’eau.
Eau salée
  • Demander si cela arrive uniquement le matin et pas tous les matins, un matin sur 3, sur 4.
    Si oui, c’est durant la régénération qu’il y a un problème. Nécessite un dépannage. Cause : La résine n’est pas suffisamment rincée à l’eau claire (dernière phase de la régénération..05). Différentes origines possibles, injecteurs bouchés, crasse dans la vanne à saumure, pression d’eau trop faible, vanne de pilotage défectueuse, …
  • Si cela est arrivé une seule fois et puis plus rien, ne pas s’en inquiéter. Explications :
    Peut-être perte de pression sur le réseau, la nuit où il a fait la régénération.
    Peut-être petite crasse dans l’injecteur qui a empêché le cycle de régénération complet et elle est partie d’elle-même => ne nécessite pas un nettoyage complémentaire.
Air dans l’eau
  • Si lorsque le client ouvre son robinet et que ça «  crachote », c’est probablement de l’air dans l’eau. Demander si cela arrive uniquement le matin, à la première prise d’eau et au rythme d’une fois tous les 3, 4 jours. Cause : aspiration d’air par la vanne à saumure durant la régénération => Dépannage (explication uniquement valable pour les VI50 MONO !!!).
Sel ne diminue pas/surconsommation de sel

Parfois les clients s’inquiètent trop vite d’une consommation de sel trop faible.

  • Ça peut être normal si leur consommation d’eau est faible. L’idéal est de connaître leur consommation d’eau pour pouvoir dire si elle est normale, faible ou trop importante.
  • Si après avoir fait le calcul (ne jamais communiquer le détail du calcul au client !!), la consommation de sel est anormalement faible, ce qui peut expliquer cela est :
    Un bloc de sel dans le bac qui empêche la régénération de se dérouler normalement
    Un encrassement au niveau injecteur, vanne à saumure
    Electrovanne entartrée
    →→Le client aura aussi de l’eau dure, vu qu’il ne peut plus faire la régénération !
    Vanne Bypass ouverte => l’eau ne passe pas par l’adoucisseur d’eau
    Flexibles montés à l’envers
  • Surconsommation de sel, causes possibles : Augmentation du nombre de personne dans l’habitation (il faut leur demandé) + relever leur compteur d’eau sur 1 mois, Electrovanne (EV) encrassée, Vanne hydraulique de pilotage (VP) défectueuse. + débitmètre défectueux
  • Dans les 2 cas, si la consommation de sel est trop importante ou trop faible après avoir fait le calcul, envoyer technicien pour dépannage.
Ecran éteint
  • Demander de vérifier si la prise de courant fonctionne correctement, en branchant par exemple une petite radio ou autre appareil électrique.
  • Un interrupteur peut couper le courant sur l’ensemble des prises dans une cave.
    Si prise de courant donne du courant, c’est soit le programmateur qui a un problème, soit le transfo ou simplement une cosse mal connectée dans l’appareil.
    Si prise de courant ne donne pas du courant, appelez un électricien.
Alarme NACL
  • L’alarme Nacl est l’alarme qui prévient que le bac à sel sera bientôt vide et qu’il faut le recharger.
  • Si le niveau de sel est haut ou qu’il ne reste plus de sel et que l’alarme sel s’est enclenchée, cela peut s’expliquer tout simplement et n’est pas un défaut de l’appareil. En aucun cas.
    Le technicien détermine la consommation de sel du client sur base de la conso d’eau annuelle ou sur base du nombre de personnes dans le ménage. Il donne une valeur au paramètre de l’alarme sel qui déterminera le rythme avec lequel l’adoucisseur (le ménage en réalité) consommera du sel. Exemple : 1sac tous les 3 mois
    L’alarme s’enclenche lorsque le programmateur atteint la valeur donné au paramètre. Comment ? Il comptabilise le nombre de régénérations (le nombre de minutes d’ouverture de EV2) qui ont lieu et lorsqu’il arrive à la valeur donnée, exemple 60 minutes, il enclenche l’alarme.
  • Pourquoi Nacl clignote alors que le bac est encore rempli à moitié ou complétement vide?
    demander au client s’il a enclenché une régénération immédiate (triangle renversé) ou s’il a mis l’adoucisseur est en mode vacances. Si oui, vous savez alors avec certitude qu’il ne s’agit pas d’un défaut du programmateur.
    Conseiller au client de toujours remplir le bac à sel complétement au moment où il appuie sur le triangle renversé pour enclencher régénération pour éviter des calculs faussés mais en soit, il ne s’agit aucunement d’un dysfonctionnement du programmateur.
Alarme CALL

C’est l’alarme entretien. Elle compte les jours et au bout de 365 jours (ou 730 jours si contrat bisannuel) s’enclenche et affiche sur l’écran CALL. Ça ne bloque pas l’adoucisseur d’eau, c’est simplement un message qui clignote. Il ne provoque aucune interférence sur le fonctionnement normal.
Pourquoi clignote x semaines/mois après que l’entretien ait été fait ?

  • Le technicien a oublié lors entretien de remettre le compteur à zéro.
    Dans ce cas, expliquer la manipulation pour la remettre à zéro.
    →→Appuyer sur II, relâché et immédiatement après, appuyer à nouveau sur II.
    L’affichage A. JJJ (A = 1 an, JJJ = nombre de jours) se remet à 0.000 et CALL disparaît
    CALL disparaîtra pour afficher à nouveau l’heure
  • Le voyant clignote CALL et malgré la manipulation ça ne s’en va pas
    Vérifier le modèle
    Le client ne pousse pas assez fort ou n’est pas assez rapide entre les deux pressions
    Le client se trompe avec le voyant NACL
Eau adoucie est potable
  • Oui ! Adoucisseur retire uniquement le calcaire et un peu de magnésium de l’eau. Ne change pas la composition de l’eau. Si client veut plus d’infos, le renvoyer vers le site www.aquabelgica.be ou lui envoyer des photocopies du livre Vrai/Faux.
    L’eau est sodée et non salée. L’adoucisseur remet des ions libres de sodium et non du sel NaCl
Régime sans sel
  • En cas de régime sans sel, dire au client qu’il doit se renseigner auprès de son médecin. Nous ne sommes pas docteur en eau ;- )
    L’eau adoucie comporte du sel tout comme les eaux vendues en bouteille. Suivant les marques d’eau, la teneur en sel varie mais oui, il y a une quantité infime de sel dans l’eau qui, au goût, est indétectable.
    Pour les curieux => Se reporter sur l’étiquette de la bouteille d’eau à hauteur de Natrium.
Problème au niveau du manomètre
  • Durlem n’installe et ne remplace pas de réducteur de pression ni de manomètre car ça ne fait pas partie de l’installation Durlem.
    Il faut vous adresser à votre plombier.
Réducteur de pression
  • A faire changer par le plombier
  • Un réducteur monté à l’envers donnera des problèmes de pression avant tout
Crasses noires
  • Ce n’est pas un problème provenant de l’adoucisseur
  • Si le problème rencontré se produit lorsque le client prend de l’eau chaude, cela veut dire que le boiler est encrassé.
  • Si le problème rencontré se produit et qu’il y a un filtre raccordé à l’adoucisseur, il faut voir si ce dernier a bien été entretenu et quand il a été changé pour la dernière fois car il se peut qu’il y aille de la boue dans la tuyauterie dans ce cas-là.
Temps de régénération
  • VRD : 1h21
  • VI : 1h +*-
Garantie
  • DR-VPRO-VSLIM-VX-VRD : 2 ans de garantie et NON 3 ans
  • VI : 3 ans de garantie
Contactez nous

Afin de gagner du temps, il est conseillé de nous contacter par mail.

Non lisible? Changez le texte captcha txt

Start typing and press Enter to search